Les expérimentations de semences nouvelles. (Zigla Koulpélé  Burkina Faso)

Octobre 2011-Février 2012

 

10 semences  nouvelles ont été expérimentées sur 12 jardins. Les cultures ont été faites par 12 maraîchers et suivies très consciencieusement par notre correspondant , Bassidou Dabré, qui a régulièrement complété les fiches que nous avions établies avec Microfel. Nous lui avons remboursé l’essence pour tous ses déplacements soit 25000 cfa, ce qui lui convient.

 

Le bilan est globalement positif :

Quatre variétés ont montré des gains importants :

  • les tomates qui ont été moins nombreuses mais beaucoup plus grosses plus précoces.

  • Les choux qui ont été plus précoces et plus lourds.

Ces deux produits  se sont mieux vendus et plus cher.

 

  • Les carottes qui ont été plus grosses… Malheureusement une partie de la récolte a été du goût d’un groupe d’ânes qui est entré dans le jardin…. Il n’y a donc eu que des photos heureusement prises avant par Bassidou.

  • Les pois gombo ont poussé plus vite et en plus grande quantité.

 

D’autres essais  n’ont pas été concluants : Concombre ( un traitement semble avoir été fatal, mais ceux qui ont survécus « sont très bons »).

 

Deux variétés sont en cours de croissance : Betteraves rouges. Oignon.

 

Quatre variétés ont posés des problèmes :

  • Les poivrons qui ne sont pas sortis. Un des maraîchers nous a dit avoir essayé 3 paquets de graines de la même marque, achetés à Garango, sans aucun succès. Une autre marque, achetée à Koupéla a eu plus de succès et est en cours de croissance. Ceci pose donc le problème de la qualité des semences. Celles que nous avons fournies étaient achetées à Ouaga, chez le représentant de Technisem : Nankosem.

  • Les aubergines ont peu germé. Les plants qui ont poussé ont ensuite perdu une partie de leurs fleurs. Cependant les fruits arrivés à maturité étaient plus gros.

  • Les haricots verts (contender) ont eu leurs graines qui semblent avoir pourri dans le sol et pour celles qui avaient éclos, les jeunes pousses ont « pourri » (fonte du semis ?).

  • Les courgettes ont vu leur graine pourrir en grande partie. Celles qui ont germé ont donné de très beaux plants, puis de beaux fruits. Une partie des fruits a subi une maladie indéterminée faisant pourrir certains d’entre eux.

 

L’expertise de Microfel est sollicitée sur ces points.

 

Les succès rencontrés sur les tomates, choux, carottes et gombos ont conduit à s’interroger sur les perspectives de vente. L’idée de fonder une association pour regrouper les maraîchers est donc reprise maintenant avec une dynamique nouvelle. Les maraîchers nous remercient de notre soutien financier mais surtout, et à plusieurs reprises, de leur avoir permis de se rencontrer et de beaucoup échanger au cours des réunions que nous avons organisées. Ils ont trouvé qu’il y avait beaucoup d’informations à prendre pour chacun au cours de ces échanges. D’où l’idée maintenant reprise d’une association qui, de plus, va leur permettre de regrouper leurs efforts, leurs achats et de s’organiser pour trouver des débouchés pour leurs légumes.

 

Ils sollicitent éventuellement un appui pour l’organisation du travail de leur future association. L’association ARFA de Fada N’Gourma (4 heures de route, mais qui intervient sur la province), où un groupe de 5 maraîchers s’est rendu l’an dernier pour prendre des conseils, sera sollicitée pour encadrer cette création et le développement de l’association (voir plus loin).

 

L’Arfa propose de compléter la mise en forme de cette organisation par une formation en techniques phytosanitaires.

 

Des expérimentations complémentaires seront sans doute à conduire.

 

 

 

© 2023 par Martin Consulting. Créé avec Wix.com